Leïla Bekhti n’a pas décroché le César du meilleur second rôle dans Le Grand Bain, au profit de Karin Viard et de sa performance toxique dans Les Chatouilles. Bonne perdante, Leïla savoure le succès des autres et peut se féliciter du sien. Car sa prestation dans la réalisation de son ami Gilles Lellouche a été applaudie par 4 millions de spectateurs ! Malgré une bonne pause après la naissance de son premier enfant, né en 2017 de sa relation avec le Prophète Tahar Rahim, elle continue de briller sur les écrans. Le magazine Le Point dresse d’elle un portrait dans lequel on peut mesurer son sens de l’autodérision, notamment quand elle parle de sa grossesse.

Depuis le mois de juillet 2017, Leïla Bekhti est la maman comblée d’un petit Souleymane. L’égérie L’Oréal avait choisi le surnom de “canapé qui marche” durant sa grossesse car elle avait pris plus de vingt kilos. Au magazine Elle en 2018, l’actrice de 34 ans avait déclaré à propos de ces neuf mois très particuliers : “J’étais très zen, la seule chose que je voudrais faire, c’est lancer un appel pour que la grossesse ne dure que six mois. On ne pourrait pas faire un hashtag, un #grossessesixmoisnow ? Je n’en pouvais plus ! Surtout que j’avais pris 26 kilos. (…) Sans faire de psychologie de comptoir, je pense que je me suis retrouvée dans une espèce de lâche-prise, je me suis dit : ‘C’est la chose la plus dingue de ma vie, je vais la vivre à fond… un pain brioché rond dans la main droite, des lasagnes dans la gauche.’ Je ne pensais qu’à bouffer, je pourrais faire le guide Bekthi des restos italiens de Paris !

On la retrouvera au mois d’avril dans La Lutte des classes de Michel Leclerc (Le Nom des gens) avec son ami Édouard Baer. L’histoire tendre et drôle d’un couple qui est face à un dilemme pour son enfant : l’envoyer dans une école privée sans aucun de ses copains ou le laisser dans le public et rester fidèle à ses valeurs républicaines.

Click Here: Essendon Bombers guernsey