A l’occasion de la diffusion des “Infiltrés” ce soir sur France 2, voici cinq choses à savoir sur ce polar culte de Martin Scorsese emmené par Leonardo DiCaprio, Matt Damon et Jack Nicholson.

Les Infiltrés de Martin Scorsese

Avec Leonardo DiCaprio, Matt Damon, Jack Nicholson…

De quoi ça parle ? A Boston, une lutte sans merci oppose la police à la pègre irlandaise. Pour mettre fin au règne du parrain Frank Costello, la police infiltre son gang avec “un bleu” issu des bas quartiers, Billy Costigan. Tandis que Billy s’efforce de gagner la confiance du malfrat vieillissant, Colin Sullivan entre dans la police au sein de l’Unité des Enquêtes Spéciales, chargée d’éliminer Costello. Mais Colin fonctionne en “sous-marin” et informe Costello des opérations qui se trament contre lui.

1. UN VRAI GANGSTER COMME SOURCE D’INSPIRATION

Le personnage de Jack Nicholson dans Les Infiltrés, Frank Costello, est inspiré de James “Whitey” Bulger, qui contrôla la pègre de Boston pendant plus de 50 ans, avant d’être arrêté en 2011 après une très longue cavale. Ses procès ont démontré que Bulger, en plus de ses activités criminelles, était un indicateur zélé du FBI… qui était censé le traquer ! Cette figure célèbre du crime organisé a récemment été jouée par Johnny Depp dans Strictly Criminal (2015).

2. INSPIRE D'”INFERNAL AFFAIRS”

Martin Scorsese évoque Infernal affairs, dont est inspiré Les Infiltrés : “Infernal affairs est un très bon exemple de ce que j’aime dans le cinéma de Hong-Kong. Les Infiltrés n’est pas, pour autant, un remake de ce film. Il s’inspire de l’intrigue originale, mais l’univers qu’a imaginé William Monahan est très différent. J’ai mis un certain temps à lire ce script, parce que j’ai tout de suite commencé à visualiser l’action, à m’imprégner de l’histoire et des protagonistes. J’ai été frappé, notamment, par l’approche des personnages et de leur vision du monde. Ce traitement sans compromis m’a séduit et donné envie de réaliser le film.”

3. L’OMBRE DE ROBERT DE NIRO

Robert De Niro, fidèle complice de Martin Scorsese, aurait dû jouer dans Les Infiltrés. L’acteur aurait en effet incarné le personnage de Frank Costello, finalement campé par Jack Nicholson. C’est son engagement à la réalisation de Raisons d’Etat qui empêcha De Niro de s’illustrer sur le plateau des Infiltrés. A noter par ailleurs que Leonardo DiCaprio, qui devait jouer dans Raisons d’Etat (et dans lequel s’illustre… Matt Damon !) a effectué le chemin inverse pour figurer au casting des Infiltrés.

Aviez-vous remarqué ? Emissions Bonus

 

4. RECOMPENSE AUX OSCARS

Click Here: cheap INTERNATIONAL jersey

Les Infiltrés a été auréolé de quatre Oscars : celui du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur montage et du meilleur scénario adapté. Ces récompenses avaient surpris Martin Scorsese, qui ne pensait pas qu’un film aussi violent puisse concourir aux Oscars. Par ailleurs, Les Infiltrés a réalisé le joli score de 290 millions de dollars de recettes dans le monde (pour un budget de 90), ce qui en fait l’un des plus gros succès de Martin Scorsese derrière Shutter Island (300 millions) et Le Loup de Wall Street (392 millions).

5. UNE SUITE TOMBEE AUX OUBLIETTES

Une suite au film avait été annoncée mais le projet tomba tout simplement aux oubliettes, Martin Scorsese n’étant pas enclin à s’y coller. A en croire le scénariste William Monahan, l’intrigue de cette suite devait se focaliser sur l’un des principaux rescapés du premier opus, Dignam, flic au franc-parler incarné par Mark Wahlberg, et sur un sénateur corrompu, un rôle qu’aurait tenu Robert De Niro.

Voir tous les secrets de tournage des “Infiltrés”

Top 5 Emissions Bonus